EURO 2016: Allemagne-Slovaquie à la Maladière

Une centaine de supporters se sont réunis dimanche 26 juin à 18h pour suivre la retransmission du match Allemagne-Slovaquie au stade de la Maladière, à Neuchâtel. Dans la tribune, tout comme sur le terrain, la Mannschaft dominait. Deux valeureux slovaques ont tout de même fait le déplacement. Rencontre des deux camps. Par Doreen Enssle. 

Photos : Théophile Bloudanis


La Slovaquie n’a finalement pas créé la surprise au terme de ce huitième de finale. Face à la championne du monde en titre, elle a essuyé un net 3-0. Avant le coup d’envoi, les Allemands partaient déjà favoris. Cette victoire quasi-certaine expliquerait-elle le public clairsemé ? Ce dimanche 26 juin on comptait une bonne centaine d’amateurs de foot dans la fan zone neuchâteloise. Loin de l’affluence de la veille lors des rencontres Suisse-Pologne à 15h et Croatie-Portugal à 21h. « Des supporters suisses et portugais surtout. Au moins 5000 visiteurs sont venus hier », explique un vendeur de churros.

3.photos_d'ensemble

Avant le début du match, plusieurs supporters allemands affichent clairement leur camp. L’une d’entre elles est Mélanie. Elle s’installe, son drapeau tricolore noir-rouge-or sur les épaules. Cette lycéenne de 19 ans est venue avec sa bande d’amis : Felicia, Valentin, Jason. Ils ont fait le voyage en voiture depuis Yverdon-les-Bains grâce à Mélanie. « On aurait pu rester là-bas, les matchs sont retransmis à la patinoire de la ville. Mais on voulait du changement », explique la jeune femme. La fan zone lausannoise à Ouchy, elle connaît aussi. La place de la Navigation peut accueillir jusqu’à 12’000 personnes, bien plus que les 3000 places disponibles à la Maladière. Mélanie, elle, vient surtout pour l’ambiance.

Pourquoi soutenir la Mannschaft ? D’origine bernoise, elle dit avoir des affinités avec le voisin germanique. Hier, la lycéenne soutenait l’équipe suisse dans ce même stade. « C’était noir de monde. On est arrivés à la dernière minute. Comme on était que deux, on a réussi à s’asseoir au fond ». Et aujourd’hui qui va gagner ? Jason lance un « 4-0 » en faveur de l’Allemagne, ce qui fait bien rire la galerie. Mélanie pense qu’un point d’écart semble plus réaliste. La suite donnera raison au jeune homme.1.fans_allemands
A la 8e minute, Jérôme Boateng marque le premier but face à la Slovaquie. « Se prendre un but si tôt, c’est démotivant », s’exclame Mélanie. Et la tendance se confirme. L’attaquant allemand Mario Gomez élève le score à 2-0 à la 43e minute. Julian Draxler, milieu de terrain, fini d’asseoir la domination allemande en deuxième mi-temps. A la 63e minute, il effectue une superbe volée : 3-0 pour la Mannschaft ! « Magnifique, ce but », commente la jeune étudiante. Elle remarque que les gagnants utilisent toujours la même tactique d’attaque groupée. « C’est aussi une manière de cacher la vue au gardien », explique-t-elle. Les Allemands ont su être réguliers et efficaces. La victoire est donc amplement méritée.

 

2.fans_slovaques1.fans_slovaques

Au stade de la Maladière les Slovaques se sont fait discrets. Un unique supporter arborait vaillamment son drapeau national. Jan s’est déplacé depuis la région de Bienne. Il raconte (en allemand !) être originaire de Banská Bystrica, une ville du centre « au milieu des montagnes ». A la mi-temps, il rencontre Ivan, un compatriote de Trenčín au nord-ouest du pays. Le jeune homme, coupe structurée à l’image des footballeurs, vit à Neuchâtel. Ont-ils un joueur favori ? « Martin Škrtel, car il est au Liverpool FC », répond d’emblée Jan. Et un pronostic sur l’Euro 2016 ? L’Allemagne va gagner, s’accordent à dire les deux Slovaques. Bons perdants donc. Faute de victoire, ces voisins d’un match ont pu faire connaissance et partager leur passion du football.

D.E. et TheBlue

Une pensée sur “EURO 2016: Allemagne-Slovaquie à la Maladière

  • 16 juillet 2016 à 09:54
    Permalink

    Bravo la journaliste, le photographe, les supporteurs de La Mannschaft, ET les supporteurs de l’équipe Slovaque. Espérons également que le vendeur de churros a pu vendre une bonne quantité de ses pâtes frites pendant le match. Lire cet article m’a fait GRAND plaisir !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *