Star Wars: Le Réveil de la Force, une projection à la hauteur

Le 16 décembre en Suisse Romande, sortie mondiale du septième épisode de la saga intergalactique. Les fans romands de Star Wars sont venus en masse dans toutes les salles de la région. Nous nous sommes rendus au Cinéma Cinétoile Malley Lumières à Lausanne pour assister à la projection et pour participer à la soirée spéciale sur le thème de la Guerre des Etoiles.

Tous les fans de Star Wars étaient prêts depuis des mois pour la sortie de l’épisode VII de la série : Le réveil de la Force. A Malley Lumières, le premier jour de la sortie du film, quatre séances étaient déjà complètes, qu’elles soient en VF ou en VO. Les gens sont venus plusieurs heures, voire plusieurs jours avant leur projection afin d’être sûrs d’avoir leur place. Quelques prévoyants les ont même commandées des mois à l’avance.

Traditionnels déguisements

Dans la file d’attente pour entrer dans la salle, plus d’une heure avant la projection, ils sont déjà tous là, déguisés, se remémorant la fin de des épisodes précédents. C’est un véritable événement. On voit des Stormtroopers faire des selfies, quelques Dark Vadors, un Kylo Ren plus que réaliste (le méchant de ce nouvel opus) et bien entendu, la majorité est en Jedi. Des batailles de sabres lasers sont organisées en attendant l’ouverture des portes.

En première ligne de la file, un fan déguisé en C3PO explique qu’il a acheté sa place de cinéma deux mois avant la sortie du film, il n’aurait raté ça pour rien au monde. Il est fan de la série depuis qu’il a vu l’épisode I : La Menace fantôme en 1999. A la question s’il a des craintes concernant ce nouveau film et il répond en rigolant : « Non, ça va être génial de toute façon, tant qu’il n’y a pas Jar Jar Binks ! »

Toujours dans la file, un Wookie dépasse la foule d’au moins une tête. Il raconte comment, en tant que fan, il se devait de venir déguisé, et qu’au vu de sa grande taille, son costume de Chewbacca semblait être une évidence. Il a acheté ses places de cinéma cinq jours avant la sortie et avait peur qu’il n’y en ait déjà plus. Fan depuis l’épisode VI : Le Retour du Jedi, sorti en 1983, il a quelques appréhensions par rapport à ce septième opus : « Je crains que l’univers fantastique des six premiers épisodes ne soit mis à la poubelle dans le septième, à cause du rachat de Lucasfilm par Disney. J’ai peur aussi de tout le merchandising qu’ils font autour du film, comme pour le robot BB-8 par exemple, c’est une idée qui ne me plait pas ».

Le lever de rideau tant attendu

Enfin, les portes s’ouvrent. Une fois assis, un orchestre de fans improvise un mini concerto depuis leurs sièges pour patienter avant le début du film. Toute la salle les applaudit, il règne une ambiance de folie. Durant les publicités et les bandes annonces, le suspens devenant insoutenable, les spectateurs crient, impatients : « Allez on peut commencer ! » «Dix ans qu’on attend ! ». Le film commence. La fameuse mélodie du générique Star Wars retentit, le célèbre « A long time ago in a galaxy far, far away…. » s’affiche à l’écran et toute la salle crie, siffle et applaudit. On se rend bien compte qu’on est à la première et que les spectateurs sont de vrais fans, l’atmosphère est extatique !

Tout au long de la projection, à chaque apparition d’anciens personnages, à chaque phrase culte ou à chaque moment où le suspens est à son comble, ce sont des cris, des applaudissements, des pleurs. A l’entracte, tous parlent de ce qu’ils viennent de voir, ce qui les a choqués, ce qu’ils ont adoré. Puis le film reprend. Même entrain, jusqu’à la fin. Lorsque les lumières se rallument, tout le monde se lève tranquillement de son siège, certains sans trouver les mots pour décrire ce qu’ils ont vus, d’autres au contraire n’arrêtent pas d’en parler. A la sortie de la salle, les spectateurs de la séance suivante, eux aussi déguisés, les fixent en essayant de traduire leurs émotions.

CZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *