Le Metropop Festival 2015 de retour à la maison !

Affiche_A4_15-FinalDébut novembre, le Metropop Festival revient pour le bonheur des amateurs de musique et ré-investit la salle Métropole à Lausanne après des travaux. Reggae, rock ou électro, il y en aura encore pour tous les goûts cette année. Tour d’horizon de cette 15ème édition avec François Biollay, directeur et programmateur du festival.

« Maintenant, on rentre à la maison, chez nous », le rendez-vous est donné par François Biollay dans la salle Métropole du 5 au 7 novembre prochain, « dans une salle qu’on connaît parfaitement ». Après l’édition de l’année passée qui s’est déroulée aux Docks, le Metropop retrouve donc « sa » salle, où le festival s’est déjà tenu à treize reprises, entièrement rénovée et ré-ouverte depuis octobre. Pas de bouleversement à l’horizon, si ce n’est l’emplacement des sanitaires, un nouvel ascenseur et l’entrée qui se fera par la rue Saint-Laurent. Les festivaliers retrouveront bien leurs habitudes dans ce nouvel écrin pour trois soirées aux rythmes du reggae, du rock et de l’électro.

Le Metropop s’est imposé grâce à sa programmation toujours riche d’artistes internationaux et variés, attirant tous les publics. Se tenant en automne, cela le différencie aussi des traditionnels festivals d’été et permet d’étoffer l’offre musicale tout au long de l’année. « Nous nous sommes toujours positionnés comme un festival pop-rock-groove, si on met l’électro et le reggae dans cette appellation » rappelle François Biollay et « les soirées sont pensées de façon homogène par rapport à l’un des ces styles ». Programmer et attirer des artistes en automne représente un travail différent de celui des festivals de haute saison. « La disponibilité des têtes d’affiches fixe la couleur des soirées, puis on construit autour ». L’automne ne semble pas un désavantage et permet aussi d’inviter des artistes plus rares en Suisse romande, comme les groupes Luke ou Calexico « avec pour les deux, un nouvel album publié cette année et une date romande en exclusivité » ou encore « Alpha Blondy, artiste rare qu’on piste depuis des années ».

Au programme : le Metropop débute avec une première soirée consacrée au reggae, avec notamment le Français Naâman ou les Jamaïcains de Morgan Heritage, avant que la légende Alpha Blondy se produise. Le 8 novembre, le rock est à l’honneur avec la Vaudoise et révélation Emilie Zoé, le groupe Luke et les Américains de Calexico qui clôturont la soirée. Samedi, les fans d’électro seront rassasiés avec les Français de The Shoes et Fakear et en dernier concert le groupe anglais Archive. Programme complet sur leur site.

T. Cuennet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *