À la pêche d’un avenir…

Dans un monde ou plus rien ne semble avoir de sens, se tourner vers les préceptes anciens pour essayer de comprendre. Les 7 péchés capitaux (et les 7 vertus associées) peuvent-ils encore faire office de garde fou dans une société où la folie est partout?

Photo : lacqueristic (deviantart)

Edito_1Les 7 péchés capitaux sont, pour beaucoup, sujet à rigoler… comment suivre des préceptes séculaires alors que les moeurs ont tant évolué? Si l’on essaye de porter un regard réaliste sur notre société, est-il seulement possible de trouver, ici bas, un saint n’ayant jamais péché? Il serait sans doute trop orgueilleux de venir s’en vanter. Si vous voulez vérifier par vous même, lisez notre article éclairant le comment et le pourquoi de chaque péché.

Au delà du simple quidam, ne vivons-nous pas dans un système complètement perverti? Les entreprises agro-alimentaires qui font la pluie et le beau temps concernant l’exploitation de notre planète ; l’industrie des technologies qui ne cessent de créer des nouveaux besoins là où il n’y en avait pas du tout (voir l’article sur le réseau instagram) ; ou encore le monde de l’économie constitué de banques et de traders qui deviennent ingérables (voir l’article sur les 7 péchés des banques)?

Porter un regard réaliste… voilà qui n’est pas une mince affaire. La race humaine a-t-elle encore la possibilité d’expier ses fautes ou s’est-elle engagée dans un engrenage qui est lancé à trop grande vitesse? Suffirait-il que nous passions au confessionnal comme le feraient les héros d’un livre (voir l’article sur Orgueil et préjugés) ou d’un film? Pourrions-nous faire table rase du passé pour repartir sur des bases saines, et si oui lesquelles?

Autant de questions qui restent malheureusement sans réponses, mais rassurons-nous, il n’existe de toutes façons aucun confessionnal assez grand, ni assez solide pour accueillir les confessions de l’humanité… OUF!!!

AST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *