Quand le maquillage fait encore rêver

Bien que la Suisse soit neutre, ses filles ne le sont pas. Révolu le temps de la neutralité. En sol helvétique les jeunes demoiselles ne sont pas toutes « eau et savon ». Décriptage avec Sandrine Muster, une jeune passionnée de maquillage.

L’été sonne à la porte et avec lui les soins que l’on accorde plus fréquemment à soi. Que ce soit cheveux, ongles, vêtements ou maquillage, une chose est sûre on n’est plus que jamais prêt à se faire beau pour flâner, en ville ou à la plage terrasses, ou encore lors d’une grillade entre amis.
En ce qui concerne le volet maquillage, Larticle.ch a eu le plaisir de rencontrer, pour vous mesdames, Sandrine Muster. Cette jeune femme âgée de 21 ans a bien voulu partager avec nous sa passion et nous donner quelques précieux conseils. Interview.

L’article.ch : Sandrine Muster, est-ce que vous vous définissez comme une personne accro au maquillage ?

Sandrine Muster: Oui, mais ce n’est pas pour autant que je dois tous les jours ressembler à un pot de peinture, je sors sans problème à base d’eau et savon.

L.ch : Comment êtes-vous donc devenu accro à cet art ?

S.M : Une fois pour nouvel an je cherchais à faire un smoky noir ( maquillage fumé pour les yeux) et je ne savais pas comment faire. Alors vu  que Google est mon ami, j’ai effectué une recherche pour savoir comment le faire et je suis tombé sur la vidéo de « Julielovesmac07 » ( la “youtubeuse” française la plus populaire) qui proposait un tutoriel pour ce type de maquillage). Ndlr : Les “youtubeuses” sont les jeunes filles qui postent des vidéos sur youtube afin de nous montrer comment réaliser un maquillage ou une coiffure).

L.ch : Et depuis, de qui vous inspirez-vous ?
S.M : Je m’inspire beaucoup de Lady Gaga, des “youtubeuses” beauté, et des people en générale sans pour autant les imiter. J’ai beaucoup de plaisir à tester des idées qui me viennent à l’esprit.

L.ch: En faisant tout ça, une question inévitable se pose, n’avez-vous pas peur d’endommager  votre peau, notamment en attrapant des rides bien avant l’heure ?

S.M : Non, car il suffit de bien préparer sa peau, c’est-à-dire, toujours la nettoyer et l’hydrater avant et après, ainsi que toujours bien se démaquiller. Il est aussi très important d’utiliser une base à maquillage avant d’appliquer le fond de teint. Utiliser des produits adaptés pour chaque type de peaux est essentiel. Sincèrement, entre la période où je ne me maquillais pas et aujourd’hui, ma peau n’a subi aucun changement.
L.ch : Où trouvez-vous des bons produits ?

S.M
: J’aime bien la marque Mac cosmétique qui offre un large choix de maquillage de qualité, sinon Chanel est bon pour le fond de teint. Autrement, dans les marques moins chers on trouve tout autant des bons produits chez Essence, Caprice, Bourgeois. Personnellement, je commande aussi beaucoup de produits aux Etats-Unis car on y retrouve de la bonne qualité à petit prix. Un peux moins loin, mais tout en étant de l’autre côté de la douane il existe les magasins Sephora en France, où je vais régulièrement me fournir en matériel.

L.ch : Serait-il possible de vous profiler une profession à travers le maquillage ?

S.M : Malheureusement non, car en Suisse le marché est très limité, il n’y a pas d’évolution ou de possibilité de carrière. Néanmoins, une éventuelle possibilité en tant que « job d’étudiant » peut toujours se faire.

L.ch : Afin de clore en toute beauté, quels conseils pourriez-vous nous donner ?

S.M : Il est fondamental de choisir le fond de teint correspondant à la couleur de sa peau, ni plus clair, ni plus foncé. Il est vivement recommandé aussi d’en avoir deux, dont un, pour l’hiver et l’autre pour l’été.
Il convient de rappeler que les poudres bronzantes ne s’appliquent qu’à certaines zones du visage et sur le cou afin de faire le raccord. Au niveau du mascara il est de bon ton d’éviter les éventuels paquets. Pour les sourcils, il est défendu d’utiliser un crayon noir et ce même pour les noiraudes. Finalement, le contours des lèvres, quant à lui ne doit pas être plus foncé que le rouge à lèvres.

A ceux qui manqueraient d’idées, n’hésitez pas à faire un tour sur youtube qui propose des milliers de vidéos, tout en enseignant de manière quasi didactique comment réussir le tant voulu maquillage de rêves.

Propos recueillies par Anastasia Liechti

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *