Switzerland 2020 »

Qui l’eut cru? Bien évidemment cela n’était pas prévu! Mais quelle agréable surprise pour les neuchâtelois et pour la Suisse de manière générale.

Le 14 février dernier, la ville de Rome a retiré sa candidature aux jeux olympique d’été 2020, suite à la mauvaise situation économique du pays.

C’est alors pour remplacer la capitale italienne dans la dispute que la ville de Neuchâtel a décidé de se lancer le défi. De quoi réanimer les habitants d’une ville et de toute une région qui venait tout juste de perdre de manière si abrupte leur si cher Neuchâtel Xamax.

Comme tout s’est produit si vite, une exception a été ouverte au comité d’organisation de la ville de Neuchâtel qui a obtenu un délai prolongé pour régler les derniers détails du dossier de soumission de ville requérante. La première date officielle avait été fixé au 15 février.

Hélas, l’espoir des neuchâtelois  de voir leur ville se faire connaître à échelle internationale, risque de ne pas durer très longtemps car l’enjeu est de taille. La ville millénaire est désormais en concurrence avec des métropoles telles que Tokyo, Madrid, Istanbul Doha et Bakou. D’ici un mois, au Québec, une cérémonie annoncera quelles seront les villes retenues pour les J.O. 2020. Jusque-là, profitons de ce moment inédit !

Si le baptême de feu auquel sera soumis la ville de l’arc jurassien s’avérait positif au Québec, Neuch’ aurait alors le temps de préparer sa candidature officielle jusqu’au 7 janvier 2013.

Pour cela elle espère compter avec l’aide de ses habitants et de divers sponsors. Parmi ces derniers, pas de soucis à se faire car une grande partie du budget sera assurée par le gouvernement tchétchène. Serait-ce une manière de s’excuser auprès de neuchâtelois  pour avoir fait couler leur club?

Quant aux infrastructures nécessaires pour accueillir la fête mondial du sport, si beaucoup est  à construire, une autre partie n’attends plus qu’à recevoir les athlètes.
En ce qui concerne les activités aquatiques par exemples, celles-ci pourraient se faire sans problème sur le lac de Neuchâtel. Le stade de la Maladière quant à lui, se verrait ainsi bien remplie une fois pour toutes.

Désormais, il ne nous reste plus qu’à soutenir la ville de Neuchâtel dans son combat  tout en espérant qu’elle en ressorte gagnante. À suivre !

A.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *