Thérapie pour le cerveau

Viviana von Allmen
Notre cerveau a été, et reste encore aujourd’hui l’organe le plus énigmatique aux yeux des chercheurs.
Même s’il pèse qu’un kilo et demi environs le cerveau humain est notre organe déterminant. En l’absence de ses fonctions nous ne pourrions pas avoir conscience de nous même et d’ailleurs non plus reconnaître la vie. C’est pourquoi une fois cela admis et en jouissant d’un bon fonctionnement mental, il est de notre devoir de le soigner tout au long de notre existence.
Mais il va de soi que jour après jour tout notre corps s’use. Donc que faire ? Comment préserver cet amas complexe de plus de 100 milliards de cellules nerveuses, appelées neurones ?  Ce sont elles qui supervisent tous les aspects de notre vie quotidienne, du simple mais fondamental fait de respirer aux caractéristiques les plus complexes comme celle de notre personnalité. Quel miracle ! Les neurones communiquent entre eux par le biais d’impulsions électriques et de substances chimiques, les neurotransmetteurs. Certains d’entre eux travaillent directement au fonctionnement de la pensée et de la mémoire. Ainsi, les cellules nerveuses du cortex frontal, très développé chez l’être humain, gouvernent les fonctions intellectuelles de haut niveau, comme la capacité de décoder un ordre complexe et d’élaborer des stratégies d’exécution afin de le gérer. Ce cortex frontal est divisé en deux hémisphères spécialises : à droit se trouvent les fonctions spatiales, à gauche les fonctions verbales. Le plus étonnante est que, seuls 5 à 6% de la masse cérébrale sont sollicités. Cependant c’est ainsi que l’être humain à la capacité de développer de choses étonnantes qui émerveillent et que nous considérons comme supérieures à nous même.
Paradoxalement ces choses restent et nous nous en allons.
Oui, nous devenons vieux et notre cerveau vieillit avec nous. Mais ayons une philosophie avant-gardiste car la recherche ne s’arrête jamais.
Au présent profitons de toute la puissance du cerveau pour la bonne cause et fondamentalement n’oublions pas de nous divertir de nous donner du plaisir.
C’est la meilleure thérapie connue à nos jours pour soulager nos cellules grises.
Bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *