« Si Jamais », jamais à Neuchâtel :

« Si jamais », est une exposition itinérante qui donne à l’aide sociale une plate forme lui permettant  de présenter son travail. Entre avril et octobre 2010, cette exposition passera dans une quinzaine de villes Suisse allemandes et Suisse romandes. Parmi les villes romandes, Neuchâtel ne figure pas sur la liste. Etonnant lorsque l’on sait que le Canton de Neuchâtel possède un des plus haut taux de chômage de Suisse (7,3% en janvier 2010) et que passablement de personne ont recours à l’aide sociale.

La ville de Neuchâtel pense-elle qu’une exposition comme « si jamais » n’a pas sa place, ou est-ce un moyen de dire que la pauvreté n’existe pas à Neuchâtel ?
Et bien rien de tout cela. Selon Mr Bissat, responsable de l’aide sociale à la ville de Neuchâtel « si jamais » était une exposition pour laquelle il avait beaucoup d’intérêt, mais dont il ne pouvait satisfaire les exigences de mise en place. L’aide sociale de Neuchâtel, qui ne chôme pas, manque, en effet, de moyens en personnel à consacrer à la mise en place de cette exposition.
C’est donc pour une raison purement logistique que la ville de Neuchâtel a refusé de montrer « si jamais » et non pas parce que cette exposition pourrait refléter une vérité fâcheuse mais bien réelle qu’est la pauvreté en Suisse.
Selon Marc, un jeune lycéen de Neuchâtel, « c’est dommage que cette exposition ne passe pas  ici, parce que la pauvreté c’est un sujet important qui ne devrait pas être tabou, et auquel beaucoup trop de gens son confronté. Une exposition qui en parle et montre comment ça se passe vraiment c’est très bien ».
On regrette donc quand même que cette exposition ne passe pas dans notre ville, mais rassurez vous, « si jamais » vous avez envie de la voire, elle passera par Delémont, Lausanne et Morges.
DDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *